Danse Open Floor avec Françoise Duperoux

Open floor Françoise

Passionnée de danse depuis l’enfance, je n’avais cependant pas le profil d’une ballerine. La rigueur des chorégraphies et la synchronisation n’étant pas mes points forts, mon plaisir de danser était entravé par le besoin de « bien faire », comme les autres. C’est bien des années plus tard que j’ai pris conscience de cela, lorsque j’ai découvert la danse africaine. 

Juste après mes études d’Histoire de l’art, je suis partie à la rencontre des sociétés traditionnelles d’Afrique de l’ouest. J’ai eu la chance en arrivant à Dakar d’assister à la répétition d’une troupe de danseurs.  J’ai d’emblée été fascinée par le mélange de grâce et de puissance de ces danseuses qui, tout en suivant une chorégraphie très complexe, le faisaient chacune à leur manière, avec leur propre interprétation du mouvement.  Leurs pieds nus qui soulevaient la terre, leur présence joyeuse, la créativité de leurs improvisations, le dialogue entre musiciens et danseurs, furent autant de charmes auxquels j’ai succombé. S’en est suivi ce que j’appelle ma « période africaine ».  Six années durant lesquelles je me suis partagée entre des séjours au Burkina Faso et la promotion d’artistes burkinabés dans le paysage culturel belge. En même temps, je pratiquais enfin la danse par pur plaisir.

Ensuite il y a eu une maternité particulière, celle d’un enfant atypique qui a été et sera toujours mon plus grand combat. Parallèlement j’ai pratiqué plusieurs métiers, j’ai fait d’autres voyages, j’ai eu un second enfant, j’ai vécu 5 ans en Nouvelle-Zélande… C’est là que j’ai expérimenté pour la première fois la danse « consciente », subtil mélange d’individuel et de collectif, mise en mouvement de la relation de l’être au monde, cette recherche de liberté en conscience. J’ai rapidement compris que j’avais trouvé la pratique qui me correspondait et qui m’apporterait les ressources nécessaires pour continuer à avancer malgré les difficultés rencontrées.

Françoise Duperoux

Tout au long de mon parcours qui m’a finalement ramené à Bruxelles, ma ville natale, le fil conducteur fut la découverte de l’autre, de l’humain, de ce qui nous différencie et ce qui nous unit. Ce processus artistique m’a surtout apporté une meilleure connaissance de moi-même, et c’est en pratiquant la danse consciente que j’ai découvert que c’est tout cela que j’avais envie de transmettre.  Lorsque l’occasion s’est présentée de suivre la formation d’enseignante à l’École internationale Open Floor, ce fut une évidence.  Aujourd’hui nourrie de ces nombreuses années de pratique et de cette formation infiniment riche, je vous propose, lors des sessions et des stages que j’anime de vous accompagner dans l’exploration de votre propre danse.

 Contactez moi par email ou suivez moi sur Facebook